Blog

  • BTS COMMUNICATION DIJON

    • Le 14/05/2024

    Bonjour Cher Réseau,

    Je vous écris pour nous aider à trouver une entreprise d'accueil pour mon fils Julien qui à la rentrée 2024 va intégrer la formation BTS Communication à DIJON FORMATION en alternance

    Vous trouverez en PJ son CV, le programme de formation et le planning. Vous pouvez le joindre directemt si vous êtes intéressé par sa candidature ou partager ce post avec votre réseau.

    Nous vous remercions de l'intérêt porté à sa candidature.

    Nadine et Julien FORZINETTI

    Cv julien forzinetti 1cv-julien-forzinetti-1.pdf (92.36 Ko)

    Programme bts com 2024programme-bts-com-2024.pdf (384.27 Ko)

    Planning bts ca 24 26 campus dijonplanning-bts-ca-24-26-campus-dijon.pdf (280.89 Ko)

  • Atelier 630

    • Le 20/09/2023

    J'ai le grand plaisir de vous annoncer l'ouverture de l'Atlier 630, atelier de Vitraux d'Art à Poligny dans le Jura

    Situé à Poligny, dans le Triangle d’Or du Jura, l’Atelier 630 est un atelier de création et de restauration de vitraux, spécialisé en peinture sur verre.

    Il naît de la rencontre de Gwenola Hatet et de Charles Forzinetti dont la volonté est de transmettre l’émerveillement qu’ils connaissent face aux vitraux. Plus qu’une fenêtre d’église ou un art religieux, le vitrail traverse les siècles en nous racontant des histoires. L’histoire de notre monde, la vôtre, qui viendra faire vibrer une architecture.

    L’Atelier 630 est installé dans le Jura mais se déplace dans toute la France, en Suisse et au Luxembourg.

    Vous pouvez visiter le site https://atelier-630.com/

     

  • Focus de l'APEC sur la formation des cadres

    Les transformations structurelles (numérique, écologique…) et les nouvelles réglementations accélèrent l'évolution du contenu des métiers cadres.
    Dans ce contexte, le développement de compétences des cadres, qui est le levier de leur évolution professionnelle, passe par la formation professionnelle.

    Selon l’Apec, qui a publié à ce sujet un focus en juillet 2023, une majorité des cadres jugent la formation professionnelle indispensable pour gagner en expertise sur leur cœur de métier, pour une éventuelle reconversion ou pour évoluer vers un métier proche du leur.
    Ils sont 61 % à estimer nécessaire de suivre une formation au moins une fois par an.

    Près de 3 cadres sur 4 participent activement au choix de leur sujet de formation, soit en autonomie complète ou en concertation avec leur manager.

    Parmi les cadres dont l’entreprise dispose d’un service RH, une majorité (54 %) estime que les formations qui leur sont proposées ne répondent pas à leurs besoins.

    Près de 6 cadres sur 10 déclarent consacrer régulièrement du temps pour rester en veille sur les évolutions de leur métier ou de leur secteur. Cela passe par la consultation de sites Internet spécialisés, des échanges avec des experts, la participation à des conférences, salons ou webinaires pour développer leurs compétences (45 %).
    Près de 3 cadres sur 10 déclarent avoir suivi des formations en ligne de type MOOC.

     

    Lire le focus : https://corporate.apec.fr/home/nos-etudes/toutes-nos-etudes/la-formation-professionnelle-chez-les-cadres.html

  • JPC signe un contrat avec un certificateur

    La procédure QUALIOPI entre dans une phase transitoire. Afin de continuer de vous servir et de vous permettre de bénéficier des fonds mutualisés, JPC CONSULTANT FORMATION a entamé sa démerche de certification QUALIOPI en signant la convention de certification et en fixant sa date d'audit.

    Extrait  du communiqué AEF    

    "L’entrée en vigueur de Qualiopi au 1er janvier 2022 n’est pas remise en cause mais il nous a semblé nécessaire d’accompagner la transition en partant de la réalité du terrain", explique à AEF info le cabinet de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, lundi 13 décembre 2021. Malgré une montée en charge constante des organismes certifiés Qualiopi ou engagés dans cette démarche (à la fin novembre, plus de 20 000 organismes ont obtenu Qualiopi et plus de 11 000 sont en cours de certification), le ministère a décidé de procéder à plusieurs assouplissements dans la mise en œuvre de la certification qualité créée par la loi "Avenir professionnel" du 5 septembre 2018 et qui sera obligatoire pour les organismes voulant prétendre à des financements publics ou mutualisés.

    Concrètement, le ministère du Travail, tout en maintenant l’échéance du 1er janvier 2022 pour l’entrée en vigueur, active trois leviers pour donner une marge de manoeuvre aux organismes qui ne seraient pas encore certifiés. En premier lieu, une "période transitoire" est mise en place pour les organismes de développement des compétences ayant signé un contrat avec un certificateur ou en instance de labellisation au 1er janvier 2022. Ces organismes pourront continuer à percevoir des financements publics ou mutualisés (CPF, apprentissage, formation des demandeurs d’emploi…).

    La durée de cette période transitoire sera précisée par un arrêté du ministère du Travail et prendra fin, "au plus tard le 30 juin 2022". Le ministère indique toutefois dans la fiche de présentation du projet de décret qu’il est, au moins dans un premier temps, "prévu d’accorder un délai de trois mois (jusqu’au 31 mars)" aux organismes de développement des compétences.

  • Une "trousse aux 5 outils numériques" pour les formateurs

    Cinq outils numériques pour animer, présenter, créer, mutualiser et … surprendre !

    Le premier outil est un outil en ligne qui s’avère incontournable car il a depuis peu conquis les formations en présentiel : l’outil d’animation de groupe. Les outils tels Wooclap, Beekast, Klaxooon ou encore Mentimeter sont basés sur une interaction en direct. Ils permettent de capter l’attention des apprenants à tout moment pour amener des échanges d’idées, les formaliser sur grand écran sous forme de nuage de mots-clés ou de murs de messages et pour créer rapidement en direct des sondages ou des quiz.

    En second lieu le formateur

    Lire la suite de l'article d'Isabelle DREMEAU : ici

  • Comment choisir une formation ?

    • Le 10/09/2021

    Pour vous, apprenants et pour nous, formateurs il faut que la formation soit couronnée de succès : qu’elle corresponde à vos attentes, que vous puissiez pendant la formation maintenir votre motivation, que vous réussissiez à mesurer les résultats de la formation etc … Trop souvent, lorsque l’apprenant est déçu par la formation, c’est parce que les objectifs, les besoins n’ont pas été clairement réfléchis, définis, transmis à l’organisme de formation et au formateur.

    Il convient de bien choisir sa formation et de se poser, en amont, les bonnes questions :

    1. Pourquoi je souhaite me former ?

    Les raisons sont nombreuses : « ajouter une compétence à mon CV » « découvrir un nouveau domaine et vérifier si ça me plait », « me sentir plus légitime sur un sujet », « me rassurer sur mes pratiques », « combler des lacunes » … Ainsi, définissez un résultat concret, mesurable à atteindre : quel objectif souhaitez-vous atteindre avec cette formation. « Après cette formation, je serai capable de … »

    1. Quels sont mes besoins précis ?

    Vous pouvez par exemple, vous poser les questions suivantes :

    • Qu’est-ce qui changera dans mon quotidien grâce à cette formation ? (ex : je pourrai mettre en place une procédure en cas de dénonciation de faits de harcèlement dans mon entreprise)
    • Quelles sont les difficultés que je rencontre tant que je n’ai pas suivi cette formation ? (ex : je ne comprends pas le système des charges sociales)
    • Quel est mon niveau actuel ? (Débutant complet, expérimenté qui souhaite passer à l’étape supérieure…)

    1. Quel est le format de formation disponible et qui me convent ?

    Il existe de nombreux formats qui ont tous leurs avantages et leurs inconvénients. N’hésitez-as à bien réfléchir à ce qui vous convient :

    • Formation collective en présentiel
    • Formation individuelle en présentiel
    • Formation en ligne
    • …/…

    1. Quels paramètres de la proposition de formation faut-il prendre en compte ?
    • S’assurer du niveau prérequis (ne pas le faire, c’est courir le risque de vous ennuyer ou d’être dépassé)
    • Savoir qui est le formateur
    • Durée de la formation
    • Charge de travail entre les sessions
    • Nombre de participants
    • Y a-t-il un accompagnement ? une aide personnalisée ?
    • Les méthodes pédagogiques employées
    • Y a-t-il une certification ?
    • S’il s’agit d’une formation en ligne : vérifiez les modalités pédagogiques, la qualité des contenus, la durée de disponibilité des modules, l’existence d’une communauté d’apprenants, les possibilités d’échanges avec le formateur

    Je reste à votre écoute sur jpc-n.forzinetti@orange.fr pour vous aider à concevoir vos parcours de développement de compétences.

    A bientôt dans nos sessions de formation : https://www.jpcformation.fr/

    Nadine FORZINETTI

  • Vous commencez une formation ...

    • Le 08/09/2021

    Vous commencez une formation animée par JPC FORMATIONS : la formation vous permet de découvrir de nouveaux domaines si vous êtes débutant ou de monter en compétences lorsque vous avez de l'expérience.

    Mais attention lorsque l'on se forme, il faut mettre en place de bonnes pratiques, travailler et pas se contenter de suivre les sessions de formation; c'est la différence entre un simple consommateur d'informations et celui qui passe à l'action, qui applique quand il apprend quelque chose.

    Quelques bonnes pratiques :

    - répartissez l'apprentissage des contenus sur plusieurs séquences, au fur et à mesure, pour les retenir sur le long terme (c'est pourquoi nos sessions sont sur plusieurs jours, mais espacés dans le temps, sauf exception demandée par le client)

    - dédiez du temps à votre formation, entre les sessions, régulièrement par exemple 20 minutes par jour plutôt que 3 heures un soir ou le weekend. La régularité est une clé d'entrée incontournable. Lorsqu'on choisit de se former il faut prévoir de disposer d'autant de temps pour travailler la formation que de temps passé en formation en présentiel ou en visio : c'est un bon ratio minimum !

    - avoir un bon environnement d'apprentissage

    - bien s'entourer : avoir dans son entourage professionnel voire personnel, une personne avec qui échanger sur la formation et qui soutient votre projet

    - prenez des notes utiles et essentielles : inutile de transcrire tout ce que vous entendez en présentiel ou de réécrire les vidéos

    - concrétisez les points que vous notez : déterminez comment vous pouvez avoir une application concrète de ce que vous venez de noter : Appropriez-vous les contenus

    - élargissez la formation : ayez des temps d'auto-formation sur des sujets complémentaires ou que vous souhaitez développer

    - partagez vos apprentissages avec des personnes de votre service, proposez de faire des points avec vos collègues, transmettez à votre tour, c'est également une bonne manière d'ancrer ses compétences

    - mettez en pratique pour ancrer vos connaissances : votre formation ne sert à rien si vous vous contentez d'écouter sans appliquer ensuite. (Alors quelle application concrète allez-vous mettre en place? )

    - faites les exercices proposés sérieusement et au moment approprié en fonction du déroulé pédagogique

    - testez la formation dans la vraie vie

    - n'hésitez pas à vous faire aider en cas de difficultés d'apprentissage ou de baisse de motivation.

    Bonne formation

    Nadine FORZINETTI

     

     

     

  • Pourquoi introduire le jeu dans les apprentissages RH ?

    • Le 16/04/2021

    Pourquoi avons-nous choisi d’introduire le jeu dans les apprentissages RH ?

    Nous avions déjà introduit le jeu dans une formation « Présider le CSE » sous la forme d’un « Jeu de Loi » (l’oie) à la demande d’un client pour des formations INTRA ; très appréciée des apprenants, nous avons décidé de renouveler l’opération sur un autre champ. Nous proposons maintenant « Questions pour un RRH ».

    Quels sont les avantages du jeu dans un apprentissage ?

    Lire la suite